Fonds d’infrastructure mondiale Ninepoint

Commentaire de décembre 2019

Depuis le début de l’année et jusqu’au 31 décembre, le Fonds d’infrastructure mondiale Ninepoint a généré un rendement total de 24,28 % comparativement à l’indice MSCI World Core Infrastructure, qui a généré un rendement total de 20,23 %. Le Fonds a dégagé un rendement total de 0,02 % pour le mois, tandis que celui de l’indice était de 1,50 %.

Après une année difficile en 2018, presque toutes les principales catégories d’actifs ont fortement rebondi en 2019. Les actions ont rebondi (tant au niveau national qu’international), les obligations ont rebondi (à la fois celles des gouvernements et celles de sociétés), les actifs réels ont rebondi (à la fois dans l’immobilier et dans les infrastructures), et les produits de base ont eux aussi rebondi (à la fois l’or et le pétrole). La vigueur générale de 2019 était directement liée au niveau de crainte pure et simple qui a saisi les investisseurs à la fin de 2018, ce qui a poussé les valorisations à des niveaux très bas et créé les conditions de survente nécessaires à une puissante reprise généralisée.

Heureusement, les craintes liées à une récession induite par la Réserve fédérale américaine, soit un scénario pessimiste pour les relations commerciales américano-chinoises et un « BREXIT dur », se sont révélées infondées en 2019. En fait, la Réserve fédérale américaine a brusquement pivoté au début de l’année, finissant par baisser les taux trois fois pour un total de 75 points de base. La Réserve fédérale américaine a également commencé à acheter des bons du Trésor à court terme en octobre à un rythme initial de 60 milliards de dollars par mois, injectant ainsi des liquidités dans le système financier. En outre, les représentants commerciaux des États-Unis et de la Chine ont réussi à conclure un accord commercial de « phase un » (bien qu’un document officiel n’ait pas encore été signé au moment d’écrire ces lignes). Essentiellement, les États-Unis ont accepté de faire reculer les tarifs précédemment appliqués et ont reporté les droits de douane menacés sur environ 160 milliards de dollars de biens de consommation fabriqués en Chine en échange d’achats de produits américains (principalement des produits agricoles) et de certaines concessions concernant la protection des droits de propriété intellectuelle. Enfin, après avoir remporté une majorité conservatrice aux élections législatives britanniques, Boris Johnson devrait désormais être en mesure de tenir la promesse d’un BREXIT négocié sans avoir à claquer la porte de l’Union européenne. Peut-être n’avons-nous pas obtenu des résultats parfaits, mais, pris ensemble, les développements ont certainement été assez bons pour déclencher un rallye exceptionnel de soulagement dans toutes les catégories d’actifs.

Nous sommes d’avis que l’économie mondiale peut continuer à fonctionner grâce à ce qui devrait se révéler être une correction de milieu de cycle. Les banques centrales du monde entier y ont contribué en assouplissant les conditions monétaires et certaines données économiques ont montré des signes précoces de stabilisation, voire de reprise. Il est important de noter que l’indice composite des directeurs d’achats à l’échelle mondiale J.P. Morgan a montré une tendance à l’amélioration depuis son creux à 50,8 en octobre dernier pour atteindre 51,7 en décembre. Conformément à cette tendance, le FMI appelle à une accélération de la croissance économique mondiale à 3,4 % en 2020, après un repli à 3,0 % en 2019 (contre 3,6 % en 2018). Les taux d’intérêt semblent également confirmer la reprise naissante, avec le redressement du rendement des obligations américaines à 10 ans (de 1,43 % au début septembre à un peu plus de 1,80 % récemment) et l’accentuation de la courbe des rendements de deux à dix ans (de -4 pb fin août à +35 pb fin décembre).

Bien que nous reconnaissions que de nombreux risques demeurent (les turbulences géopolitiques et les prochaines élections présidentielles aux États-Unis viennent rapidement à l’esprit), l’environnement d’aujourd’hui semble relativement bénin pour les investisseurs, certains appelant même à une économie saine (caractérisée par de faibles taux d’intérêt, une faible inflation et une croissance modérée). À l’heure actuelle, notre plus grande préoccupation est la valorisation (rendant le marché exposé à une correction à tout moment) et nous attirons votre attention sur le fait que la quasi-totalité du redressement de 2019 est due à l’expansion multiple du ratio C/B par opposition à la croissance des bénéfices, qui est restée relativement stable pour l’année.

En examinant plus précisément le S&P 500, à partir d’une estimation des bénéfices prévisionnels à la baisse de 14 fois, le marché s’est redressé à plus de 18 fois les estimations des bénéfices prévisionnels avant la fin de 2019, l’extrémité supérieure des fourchettes d’évaluation historiques. Pour réaliser des gains importants à partir de maintenant, nous devrons voir une combinaison de croissance des revenus, d’expansion des marges et de croissance des bénéfices en 2020. Heureusement, nous continuons de croire que si l’objectif de monsieur Trump est d’être réélu en novembre prochain, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger l’économie nationale, créer des emplois et renforcer la confiance des consommateurs. Si ce scénario se concrétise, nous nous attendons à ce que les marchés grimpent davantage pendant le reste de 2020.

Sur une base absolue, les secteurs des services publics (+704 pb), des industries (+654 pb) et de l’immobilier (+464 pb) sont les principaux secteurs contributeurs du Fonds d’infrastructure mondiale Ninepoint depuis le début de l’année, alors qu’aucun secteur n’a d’incidence négative.

Sur une base relative, la contribution positive au rendement des secteurs des technologies de l’information, des industries, des communications et des finances a plus que contrebalancé une contribution négative des secteurs de l’énergie, des services publics et de l’immobilier.

Notre position est actuellement sous-pondérée dans les secteurs des services publics et de l’immobilier et nous avons alloué des capitaux aux secteurs des technologies de l’information et des services de communication, conformément à notre approche d’« infrastructure totale ».

Sur le plan des actions, Equinix (+183 pb), Microsoft (+151 pb) et Ferrovial (+143 pb) sont les principaux contributeurs au rendement du Fonds depuis le début de l’année. Parmi les titres les plus à la traîne au cours de la même période, mentionnons Marathon Petroleum (-32 pb), BT Group (-30 pb) et Enterprise Products Partners (-29 pb).

En décembre, nos placements ayant obtenu les meilleurs rendements comprenaient : Gibson Energy (+24 pb), Canadian Pacific Railway (+17 pb) et TC Energy (+13 pb) alors que BT Group (-24 pb), INWIT (-16 pb) et Prologis (-13 pb) ont sous-performé.

L’année s’est avérée fantastique pour les investisseurs dans les infrastructures, la catégorie d’actifs ayant fortement rebondi après la liquidation de fin 2018. Au cours de l’année, les actifs d’infrastructure ont clairement bénéficié des caractéristiques uniques qui les ont rendus si attrayants pour les fonds de pension et les investisseurs institutionnels et de détail depuis la crise financière mondiale de 2008-2009. Au cours de cette année, les investissements axés sur le revenu et axés sur la croissance se sont bien comportés, les investisseurs recherchant des sources de revenus prévisibles, un levier pour améliorer la croissance économique et la protection de l’actif tangible. La baisse des taux d’intérêt a favorisé les secteurs les plus sensibles aux taux (y compris l’immobilier et les services publics), tandis que l’amélioration des prévisions de croissance mondiale a soutenu les secteurs plus sensibles au PIB (y compris l’énergie et les industries). Bien qu’il soit peu probable que 2020 soit une aussi bonne année que 2019, notre capacité à assouplir considérablement nos pondérations sectorielles en fonction de nos perspectives de taux d’intérêt et de croissance économique devrait se traduire par une autre année solide, en termes de rendement total.

Au 31 décembre 2019, le Fonds d’infrastructure mondiale Ninepoint se concentrait sur 30 positions, les 10 principaux placements représentant environ 34,9 % du fonds. Au cours de l’exercice précédent, 26 des 30 sociétés dont les titres sont détenus par le fonds ont annoncé une augmentation de leurs dividendes, avec une hausse moyenne de 9,7 %. En utilisant une approche d’infrastructure totale, nous continuerons à suivre un processus d’investissement discipliné, en équilibrant la valorisation, la croissance et le rendement dans le but de produire de solides rendements ajustés en fonction du risque.

Jeffrey Sayer, CFA

Ninepoint Partners

Fonds d’infrastructure mondiale Ninepoint Rendements Composés¹

1 Mois ÀCJ 3 Mois 6 Mois 1 An 3 ANS 5 ANS Début
Fond 0,0 % 24,3 % 0,5 % 6,7 % 24,3 % 9,8 % 5,9 % 7,7 %

1 Tous les rendements et les détails du Fonds a) reposent sur les parts de série A; b) sont nets de frais; c) sont annualisés si la période est supérieure à un an; d) sont en date du décembre 31, 2019; e) les rendements annuels de 2011 sont pour la période du 1er septembre au 31 décembre 2011. L’indice est composé à 100 % de l’indice S&P Global Infrastructure TR (dollars canadiens) et est calculé par Ninepoint Partners LP selon les renseignements sur les indices publiquement accessibles. L’indice était auparavant l’indice Macquarie Global Infrastructure 100 (dollars canadiens) depuis la création jusqu’au 31 octobre 2016.

Le Fonds est généralement exposé aux risques suivants. Veuillez consulter le prospectus du Fonds pour obtenir une description de ces risques : risque lié à l’épuisement du capital; risque lié à la concentration; risque de crédit; risque de change; risque lié aux dérivés; risque lié aux fonds négociés en bourse; risque lié aux placements étrangers; risque lié aux fiducies de revenu; risque lié à l’inflation; risque lié aux taux d’intérêt; risque lié à la liquidité; risque de marché; risque lié à la réglementation; risque lié à la série; risque lié aux ventes à découvert; risque lié aux petites sociétés; risque lié à un émetteur donné; risque lié à la fiscalité.

Ninepoint Partners LP est le gestionnaire de placement des Fonds Sprott (collectivement, les « Fonds »). Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion, des frais liés au rendement (le cas échéant) ainsi qu’à d’autres frais et dépenses. Veuillez lire attentivement le prospectus avant d’investir. Le taux de rendement indiqué pour les parts de série A du Fonds pour la période se terminant le décembre 31, 2019 est basé sur le taux de rendement total composé annuel historique et inclut les changements de valeur des parts et le réinvestissement des dividendes distribués. Il ne tient cependant pas compte des ventes, des rachats, des distributions ou des charges facultatives ni des impôts sur le revenu payables par tout détenteur de part, qui pourraient avoir réduit le rendement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés ne se reproduisent pas nécessairement. L’information contenue dans la présente communication ne constitue pas une offre ni une sollicitation par toute personne résidant aux États-Unis ou dans tout ressort où une telle offre ou sollicitation n’est pas autorisée ou à toute personne qu’il est illégal de solliciter ou à qui il est illégal de faire une telle offre. Les investisseurs éventuels qui ne résident pas au Canada doivent s’adresser à leur conseiller en placement pour déterminer si les titres du Fonds peuvent être légalement vendus dans leur ressort.

Les opinions, les estimations et les prévisions (« l’information ») contenues dans la présente étude sont uniquement celles de Ninepoint Partners LP et sont modifiables sans préavis. Ninepoint Partners fait tous les efforts pour assurer que l’information est tirée de sources considérées fiables et exactes. Cependant, Ninepoint Partners n’assume aucune responsabilité quant aux pertes ou dommages directs ou indirects quelconques pouvant résulter de l’utilisation de cette information. Ninepoint Partners n’a aucune obligation de mettre à jour ou de maintenir à jour l’information contenue dans le présent document. Les destinataires ne doivent pas substituer l’information à leur propre jugement. Veuillez consulter votre conseiller professionnel relativement à votre situation particulière. Les opinions concernant une entreprise, un titre, un secteur ou un marché en particulier ne doivent pas être considérées comme une indication aux fins de négociation des fonds d’investissement gérés par Ninepoint Partners LP. Toute mention d’une entreprise particulière est faite uniquement à titre informatif, ne doit pas être considérée comme un conseil en matière de placement ou une recommandation d’achat ou de vente ni comme une indication de la façon qu’investissent ou investiront les portefeuilles des fonds d’investissement gérés par Ninepoint Partners LP. Ninepoint Partners LP ou ses sociétés affiliées peuvent être propriétaires bénéficiaires ou contrôler à titre bénéficiaire 1 % ou plus de n’importe quelle catégorie de titres de capitaux propres des émetteurs mentionnés dans la présente étude. Ninepoint Partners LP ou ses sociétés affiliées peuvent détenir une position vendeur de n’importe quelle catégorie de titres de capitaux propres des émetteurs mentionnés dans la présente étude. Au cours des précédents douze mois, Ninepoint Partners LP ou ses sociétés affiliées peuvent avoir reçu des émetteurs mentionnés dans la présente étude une rémunération pour d’autres raisons que les services normaux de conseils en matière de placement ou d’exécution d’opérations.

Ninepoint Partners LP Au numéro sans frais : 1 866 299-9906 SERVICES AUX COURTIERS : CIBC Mellon GSSC Record Keeping Services: sans frais : 1.877.358.0540

Commentaire historique