Fonds de titres convertibles Ninepoint

Les titres convertibles sont des titres hybrides d’entreprise assortis de l’option d’être convertis en actions ordinaires, généralement à la discrétion du détenteur du titre. Cela comprend les titres les plus connus tels que les obligations convertibles et les titres privilégiés.

Pourquoi investir dans le Fonds de titres convertibles Ninepoint

  • Expérience. Une équipe de gestion chevronnée met en œuvre une approche opportuniste qui reflète l’évolution du marché des titres convertibles.
  • Gestion active. Les titres convertibles peuvent constituer un complément intéressant aux répartitions traditionnelles d’actions productives de revenus et offrent un potentiel de diversification des revenus dans les secteurs de croissance tels que les technologies de l’information et la biotechnologie.
  • Équilibre. Cette approche permet de repérer des titres présentant divers profils de sensibilité aux actions (sensibles au crédit, équilibrés et sensibles aux actions) et d’investir en eux.
  • Ajustement en fonction du risque. Une surveillance réfléchie des risques sur les secteurs, les titres et les mesures de conversions pour optimiser les rendements.
  • Accès. Un pourcentage élevé du marché des titres convertibles est émis en vertu de la règle 144A, ce qui empêche la propriété directe par des particuliers.
  • Structure liquide. Cette approche fournit des liquidités quotidiennes selon une stratégie qui n’est généralement pas accessible aux investisseurs particuliers.

 

Objectifs de placement

L’objectif de placement du Fonds de titres convertibles Ninepoint est la recherche d’un revenu et d’une plus-value du capital à long terme en investissant principalement dans un portefeuille de titres convertibles.

Stratégies de placement

Pour atteindre l’objectif de placement du Fonds, le gestionnaire de portefeuille cherchera à ce que le Fonds profite de la croissance potentielle des actions ordinaires sous-jacentes aux titres convertibles, tout en veillant à obtenir un revenu qui est généralement supérieur à celui qu’offriraient ces actions ordinaires.

Le Fonds prévoit d’investir au moins 80 % de ses actifs nets dans des titres convertibles, selon des conditions normales. Le Fonds investit principalement dans des titres américains, mais il peut investir jusqu’à 15 % de son actif total dans des titres convertibles en eurodollars et jusqu’à 20 % de plus de son actif total dans d’autres titres étrangers. Le Fonds peut également investir directement dans des titres de capitaux propres.

EN APPRENDRE DAVANTAGE

Que sont les titres convertibles? ​

Les titres convertibles sont des titres de société à revenu fixe qui donnent lieu à des paiements d’intérêts moins élevés et présentent la possibilité d’être convertis en un nombre prédéterminé de titres de capitaux propres, généralement à la discrétion des détenteurs des obligations. ​

Caractéristiques des titres à revenu fixe ​

Les titres convertibles offrent aux détenteurs une couverture contre la baisse du titre de la société au moyen de paiements d’intérêts et de capital. ​

Planification de la structure du capital

Le ratio de conversion indique un nombre prédéterminé d’actions qu’un investisseur peut recevoir. ​

Délai de dilution ​

Les augmentations de capital par l’intermédiaire de titres convertibles permettent aux émetteurs d’éviter ou de retarder la dilution éventuelle pour les détenteurs de titres existants.

Encaissement des capitaux propres à la hausse

Après la conversion, les investisseurs peuvent recevoir une participation au capital de la société sous-jacente. ​

Pourquoi des titres convertibles? ​

Les titres convertibles sont structurés de manière à offrir aux investisseurs particuliers l’occasion d’améliorer les portefeuilles traditionnels. Les titres convertibles étant une catégorie d’actifs opaque, des gestionnaires de fonds expérimentés doivent déterminer les solutions optimales. Peu de gestionnaires de fonds mondiaux affichent un bilan qui leur permet d’obtenir des résultats de manière constante. ​

Encaissement de rendements opportunistes​

  • Les titres convertibles ont connu un rendement supérieur par rapport au marché des actions en général au cours des vingt dernières années, tout en tirant parti des caractéristiques des titres à revenu fixe qui minimisent la volatilité.

Accessibilité ​

  • Un pourcentage élevé d’émissions sont exécutées en vertu de la règle 144A et ne sont donc pas cotées en bourse. Les nouveaux investisseurs ont besoin de gestionnaires expérimentés pour leur permettre d’accéder au marché et d’obtenir des perspectives uniques. ​

Contexte favorable pour cette catégorie d’actifs

  • La baisse des rendements des bons du Trésor et la volatilité du marché des actions devraient se poursuivre, ce qui entraînera une demande exceptionnelle pour des émissions sur le marché des titres convertibles.

 

 

 

Êtes-vous un investisseur accrédité?

L'investissement minimal est de 150 000 $ dans toutes les juridictions, à moins que vous ne correspondiez à la définition d'« investisseur accrédité » selon les critères établis dans le Règlement 45-106 sur les dispenses de prospectus et d'inscription.

Si vous correspondez à la définition d'« investisseur accrédité » (voir ci-dessous), vous pouvez investir un montant minimum de 25 000 $. Veuillez s.v.p. consulter la notice d'offre pour déterminer votre statut en ce qui a trait à la qualification. Il est recommandé aux conseillers en investissement de consulter les règlements internes de l'entreprise qui les emploie.

Les parts sont offertes aux investisseurs résidant en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve-et-Labrador, à l'Île-du-Prince-Édouard, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et au Yukon (les « territoires visés ») en vertu de dispenses de l'obligation d'établissement d'un prospectus et, s'il y a lieu, des obligations d'inscription en vertu des articles 2.3 (dispense d'investisseur qualifié) et 2.10 (dispense d'investissement d'une somme minimale) prévues à la Norme canadienne sur les dispenses de prospectus et d'inscription (« NC 45-106 »).

VEUILLEZ COCHER LA CASE DE LA CATÉGORIE QUI VOUS CONCERNE :

(a) une institution financière canadienne ou une banque de l'annexe III;
(b) la Banque de développement du Canada constituée sous le régime de la Loi sur la Banque de développement du Canada (Lois du Canada, 1995, ch. 28);
(c) une filiale d'une personne visée aux paragraphes a) ou b), dans la mesure où celle-ci détient la totalité des actions comportant droit de vote de la filiale, à l'exception de celles que détiennent les administrateurs de la filiale en vertu de la loi;
(d) une personne inscrite, en vertu de la législation en valeurs mobilières d'un territoire du Canada, à titre de conseiller ou de courtier, à l'exception d'une personne inscrite seulement à titre de « limited market dealer » en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières (L.R.O., 1990, c. S.5) de l'Ontario ou du Securities Act (R.S.N.L. 1990, c. S-13) de Terre-Neuve-et-Labrador;
(e) une personne physique inscrite ou antérieurement inscrite en vertu de la législation en valeurs mobilières d'un territoire du Canada à titre de représentant d'une personne visée au paragraphe d);
(f) le gouvernement du Canada ou d'un territoire du Canada, ou une société d'État, un organisme public ou une entité en propriété exclusive du gouvernement du Canada ou d'un territoire du Canada;
(g) une municipalité, un office ou une commission publics au Canada une communauté métropolitaine, une commission scolaire, le Comité de gestion de la taxe scolaire de l'Île de Montréal ou une régie intermunicipale au Québec;
(h) tout gouvernement national, fédéral, d'un État, d'une province, d'un territoire ou toute administration municipale d'un pays étranger ou dans un pays étranger, ou tout organisme d'un tel gouvernement ou d'une telle administration;
(i) une caisse de retraite réglementée soit par le Bureau du surintendant des institutions financières du Canada, soit par une commission des régimes de retraite ou une autorité de réglementation similaire d'un territoire du Canada;
(j) une personne physique qui, à elle seule ou avec son conjoint, a la propriété véritable, directement ou indirectement, d'actifs financiers ayant une valeur de réalisation globale avant impôt de plus de 1 000 000 $, déduction faite des dettes correspondantes;
(k) une personne physique qui a eu un revenu net avant impôt de plus de 200 000 $ dans chacune des deux dernières années civiles ou qui a eu, avec son conjoint, un revenu net avant impôt de plus de 300 000 $ dans chacune des deux dernières années civiles et qui, dans un cas ou l'autre, s'attend raisonnablement à excéder ce revenu net dans l'année civile en cours;
(l) une personne physique qui, à elle seule ou avec son conjoint, a un actif net d'au moins 5 000 000 $;
(m) une personne, à l'exception d'une personne physique ou d'un fonds d'investissement, qui possède un actif net d'au moins 5 000 000 $ selon ses derniers états financiers;
(n) un fonds d'investissement qui place ou a placé ses titres exclusivement auprès des personnes suivantes :
  1. une personne qui est ou était un investisseur qualifié au moment du placement,
  2. une personne qui souscrit ou a souscrit des titres conformément aux conditions prévues aux articles 2.10 [investissement d'une somme minimale] et 2.19 [investissement additionnel dans un fonds d'investissement] de la norme canadienne 45-106, ou
  3. une personne visée aux sous-paragraphes (i) ou (ii) qui souscrit ou a souscrit des titres en vertu de l'article 2.18 [investissement dans un fonds d'investissement] de la norme canadienne 45-106;
(o) un fonds d'investissement qui place ou a placé ses titres au moyen d'un prospectus visé par un agent responsable dans un territoire du Canada ou, au Québec, par l'autorité en valeurs mobilières;
(p) une compagnie de fiducie ou une société de fiducie inscrite ou autorisée à exercer son activité, en vertu de la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt (Lois du Canada, 1991, ch. 45) ou d'une loi équivalente dans un territoire du Canada ou dans un territoire étranger, et agissant pour un compte entièrement géré par elle;
(q) une personne agissant pour un compte entièrement géré par elle si elle remplit les conditions suivantes :
  1. elle est inscrite ou autorisée à exercer l'activité de conseiller ou l'équivalent en vertu de la législation en valeurs mobilières d'un territoire du Canada ou en vertu de la législation en valeurs mobilières d'un territoire étranger, et
  2. en Ontario, elle souscrit des titres qui ne sont pas des titres d'un fonds d'investissement;
(r) un organisme de bienfaisance enregistré en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) qui, à l'égard de l'opération visée, a obtenu les conseils d'un conseiller en matière d'admissibilité ou d'un conseiller inscrit en vertu de la législation du territoire de l'acquéreur pour donner des conseils sur les titres faisant l'objet de l'opération visée;
(s) une entité constituée dans un territoire étranger dont la forme et la fonction sont analogues à l'une des entités visées aux paragraphes a) à d) ou i);
(t) une personne à l'égard de laquelle tous ceux qui ont la propriété de droits, directe, indirecte ou véritable, à l'exception des titres comportant droit de vote que les administrateurs sont tenus de détenir en vertu de la loi, sont des investisseurs qualifiés;
(u) un fonds d'investissement qui est conseillé par un conseiller inscrit ou une personne dispensée d'inscription à titre de conseiller; ou
(v) une personne reconnue ou désignée par l'autorité en valeurs mobilières ou, sauf en Ontario et au Québec, par l'agent responsable comme, selon le cas,
  1. investisseur qualifié, ou
  2. « exempt purchaser » en Alberta ou en Colombie- Britannique après l'entrée en vigueur de la norme canadienne 45-106.
Acceptez Déclin